Effet de l'attente du test

Test expectancy effect


Phénomène découvert par Meyer (1934). Les élèves qui s’attendent à ce que leurs connaissances soient testées par une épreuve de dissertation réussissent mieux à la fois dans une telle épreuve et dans un test à choix multiple que les élèves qui s’attendent à un test à choix multiple. Cependant, cet effet n’est observé que dans des études en laboratoire, mais pas dans des études réalisées en classe (Lundeberg & Fox, 1991).


À lire :

Lundeberg, M. A., & Fox, P. W. (1991). Do laboratory findings on test expectancy generalize to classroom outcomes? Review of Educational Research, 61(1), 94–106. doi:10.3102/00346543061001094

Meyer, G. (1934). An experimental study of the old and new types of examination: I. The effect of the examination set on memory. Journal of Educational Psychology, 25(9), 641–661. doi:10.1037/h0073102