Effet d'éventail

Fan effect
syn. : Effet d'éventail

Effet montrant que plus des sujets apprennent de faits relatifs à un concept, plus le temps nécessaire pour récupérer un fait concernant ce concept augmente.


En savoir plus :

Classiquement, l’étude de l’effet fan s’effectue en deux temps (Anderson, 1974).

Phase 1. On demande au sujet d’étudier des phrases comme celles présentées ci-dessous :

Le médecin est dans la banque
Le pompier est dans le parc
L’avocat est dans l’église
L’avocat est dans le parc

Vous constatez que le matériel à étudier est créé de la façon suivante : on fait varier le nombre de personnes présentes dans un lieu (le parc est ainsi plus "fréquenté" que la banque) et l’on fait également varier le nombre de lieux visités par une personne (par ex., l’avocat visite plus de lieux que le médecin).

Phase 2. Il s’agit de la phase de test. On présente des phrases au sujet qui doit décider si celles-ci ont é é présentées durant la phase d’étude.


Résultats. Les résultats montrent que le temps de réaction augmente quand le nombre de faits associés aux personnes ou aux lieux augmente.

À lire :

Anderson, J. R. (1974). Retrieval of propositional information from long-term memory. Cognitive Psychology, 6(4), 451‑474. http://doi.org/10.1016/0010-0285(74)90021-8