Empan conceptuel

Conceptual span

Méthode mise au point par Haarmann et al. (2003) pour évaluer la capacité de la mémoire à court terme sémantique.

En savoir plus :

On présente au sujet des listes de neuf mots appartenant à trois catégories sémantiques différentes. Pour chaque liste, le sujet doit rappeler les mots appartenant à l’une des catégories.

Par exemple, si la liste est consituée des mots lampe, poire, tigre, pomme, raisin, éléphant, cheval, fax, téléphone, on demande au sujet de rappeler les mots de la catégorie FRUITS.

Plusieurs essais sont effectués et l’empan conceptuel correspond au nombre de mots rappelés sur l’ensemble des essais.

Des précautions sont prises pour éviter une contamination par la mémoire à long terme. Les mots sont présentés rapidement (un mot par seconde) pour eviter que les sujets utilisent des connaissances issues de la mémoire à long terme pour les coder. De plus, tous les mots sont lus deux fois avant le début du test. Les auteurs espèrent ainsi créer une interférence proactive qui touche plus la mémoire à long terme incitant les sujets à utiliser leur mémoire à court terme.


À lire :

Haarmann, H. J., Davelaar, E. J., & Usher, M. (2003). Individual differences in semantic short-term memory capacity and reading comprehension. Journal of Memory and Language, 48(2), 320‑345. doi:10.1016/S0749-596X(02)00506-5

 

Voir aussi :

Empan