Loi de l'inutilisation

Law of disuse

L’une des deux formes de la loi de l’exercice formulée par le psychologue Edward Thorndike (1913). L’association entre situation et réponses est affaiblie quand cette association n’est plus utilisée.

En savoir plus :

En 1932, le psychologue John McGeoch montra les limites de cette loi. Premièrement, des associations acquises peuvent persister même si elles ne sont pas utilisées. Par exemple, après extinction d’un conditionnement et une période de repos, le stimulus conditionnel retrouve en partie son action sur la réponse conditionnée. Le phénomène de réminiscence est une autre exception à la loi évoquée par McGeogh. Quand la mémoire est testée à plusieurs reprises, les personnes peuvent se souvenir de nouvelles informations qu’elles n’avaient pas rappelées dans les tests précédents. Deuxièmement, l’usage d’associations acquises peut, dans certains cas, conduire à leur affaiblissement.

À lire :

Thorndike, E.L. (1913). Educational Psychology (Vol. 1) : The Original Nature of Man. New York : Teachers College.

McGeoch, J. A. (1932). Forgetting and the law of disuse. Psychological Review, 39(4), 352‑370. 

Voir aussi :

Loi de l'exercice