MINERVA 2

MINERVA 2

Modèle de simulation de la mémoire épisodique développé par le psychologue Douglas Hintzman (Hintzman, 1984, 1986, 1988). Le contenu de la mémoire est composé uniquement de traces épisodiques, mais à partir desquelles peuvent être dérivés des concepts abstraits. Mémoire épisodique et mémoire sémantique sont donc comprises au sein d’un système unique.


En savoir plus :

MINERVA 2 possède les propriétés suivantes. Tout d’abord, seules des traces épisodiques sont stockées en mémoire sous la forme de vecteurs. Chaque expérience produit une trace mnésique séparée. Quand un indice de récupération (« sonde »), lui-même codé sous la forme d’un vecteur, est transmis à la mémoire, toutes les traces sont interrogées simultanément et en parallèle. Le niveau d’activation des traces dépend de leur degré de similarité avec la sonde. La réponse de la mémoire (« écho ») correspond à la somme des réactions de l’ensemble des traces. Un souvenir sémantique est produit par la combinaison des traces épisodiques individuelles.


À lire :

Hintzman, D. L. (1984). MINERVA 2: A simulation model of human memory. Behavior Research Methods, Instruments, & Computers, 16(2), 96–101.

Hintzman, D. L. (1986). « Schema abstraction » in a multiple-trace model. Psychological Review, 93(4), 411‑428.

Hintzman, D. L. (1988). Judgments of frequency and recognition memory in a multiple-trace memory model. Psychological review, 95(4), 528.

Tiberghien, G. (1997). La Mémoire oubliée. Liège: Mardaga. (voir pages 145-149 pour une présentation détaillée en français de MINERVA 2).



Voir aussi :

Modèles d’appariement global