Reconnaissance sans identification

Recognition without identification


Après avoir étudié des items (par exemple, des mots), les sujets sont capables de distinguer des items étudiés d’items non étudiés, même s’ils leur est impossible de les identifier quand ils leur sont présentés de manière dégradée (par exemple, sous la forme de fragments de mots).


À lire :

Peynircioǧlu, Z. F. (1990). A feeling-of-recognition without identification. Journal of Memory and Language, 29(4), 493‑500. doi:10.1016/0749-596X(90)90068-B