Récupération espacée

Spaced retrieval

Méthode de rééducation des troubles de la mémoire, en particulier chez les patients atteints de démence de type Alzheimer, permettant l’acquisition d’informations nouvelles (Camp, 1989). Le principe de la méthode est le suivant : la mémoire des sujets est évaluée en augmentant progressivement l’intervalle de rétention entre deux tests. Lors d’un échec de récupération, l’intervalle de rétention est diminué et ramené à l’intervalle précédent ayant abouti à un rappel correct. Puis, l’intervalle est de nouveau augmenté jusqu’à un nouveau rappel correct. La procédure est donc adaptée en fonction de la performance des sujets.


En savoir plus :

Par exemple, dans la recherche de Hochhalter et coll. (2005), les intervalles de rétention suivants ont été utilisés pour ’ apprentissage ’ images de pilules : 0 s, 10 s, 30 s, 1 min, 7 min, 12 min. Lorsqu’'un rappel à 0 s est correct, on passe à un intervalle de temps de 1s s et ainsi de suite. Si un rappel est incorrect, supposons à 7 min, on teste alors le sujet avec ’ intervalle plus court précédent, soit 1 min dans notre cas.

À lire :

Hochhalter, A.K., Overmeier, J.B., Gasper, S.M., Bakke, B.L., Holub, R.J. (2005). A comparison of spaced retrieval to other schedules of practice for people with dementia. Experimental Aging Research, 31, 101-118.