Réseau de la mémoire autobiographique

Autobiographical memory network

À partir d’une méta-analyse portant sur vingt-quatre études d’imagerie fonctionnelle, Svoboda et col . (2006) ont identifié un réseau cœur de la mémoire autobiographique : les cortex préfrontaux médian et ventrolatéral, les cortex temporaux médian et latéral, la jonction temporopariétale, le cortex cingulaire retrosplénial/postérieur et le cervelet. 

En savoir plus :

La méta-analyse de Svoboda et col . (2006) a également identifié un réseau secondaire de régions qui s’activent de manière moins constante pendant la récupération de souvenirs autobiographiques (le cortex préfrontal dorsolatétal, le cortex latéral supérieur et médian supérieur, le cortex cingulaire antérieur, le cortex orbitofrontal, le cortex temporopolaire, le cortex occipital, le thalamus et l’amygdale), et un réseau tertiaire de régions s’activant de manière peu fréquente (les champs visuels frontaux, le cortex moteur, le précunéus, le cortex pariétal latéral, le gyrus fusiforme, les cortex temporaux supérieur et latéral inférieur, l’insula, les ganglions de la base et le tronc cérébral).


À lire :

Svoboda, E., McKinnon, M. C., & Levine, B. (2006). The functional neuroanatomy of autobiographical memory: a meta-analysis. Neuropsychologia, 44(12), 2189–2208.