Souvenir involontaire

Involuntary memory

Récupération d'un souvenir sans que le sujet ait eu une intention consciente de le faire.


En savoir plus :

Une recherche de Mace (2004) montre que des indices abstraits (pensées, indices basés sur le langage) ont une plus grande chance d'éliciter un souvenir involontaire (68% des souvenirs involontaires) que des indices sensoriels et perceptifs (30%). Les indices liés à l'état du sujet (indices faisant référence à l'état physiologique ou émotionel) sont ceux qui élicitent le moins de souvenirs involontaires (2%).

A lire :

Berntsen, D. (2009). Involuntary Autobiographical Memories: An Introduction to the Unbidden Past. Cambridge: Cambridge University Press.

Mace, J.H. (2004). Involontary autobiographical memories are highly dependent on abstract cuing : The Proustian view is incorrect. Applied Cognitive Psychology, 18, 893-899.

Mace, J. (Ed.). (2007). Involuntary Memory. Malden, MA: Wiley-Blackwell.