Tâche de Brown-Peterson

Brown-Peterson task

Technique expérimentale pour étudier l’oubli en mémoire à court terme.

En savoir plus :

La tâche de Brown-Peterson (Brown, 1958 ; Peterson & Peterson, 1959) consiste à présenter des suites de trois consonnes. Après la présentation de chaque suite, le sujet est soit amené soit à effectuer un rappel immédiat, soit à réaliser
 une tâche de comptage à rebours à partir d’un nombre de trois chiffres, de 3 en 3. La durée cette tâche varie de 3 à 18 secondes. 

Comme on peut s’y attendre, le rappel immédiat suscite un excellent rappel de chaque série de 3 consonnes.  En revanche, la tâche de comptage à rebours perturbe la mémoire. Après un intervalle de 3 secondes occupé par cette tâche, un peu plus de 50 % des items sont rappelés, un peu plus de 20 % après un intervalle de 9 secondes et moins de 10 % après un intervalle de 18 secondes.

La performance dans la tâche de Brown-Peterson montre que la mémoire à court terme est très fragile et que les informations qui y sont contenues peuvent être oubliées rapidement si l’on empêche le sujet de répéter mentalement ses éléments. C’est ce processus de répétition qu’a empêchée la tâche de comptage.

Les résultats de la tâche de Brown-Perterson ont d’abord été interprétés comme indiquant un déclin progressif des traces en mémoire à court terme. D’autres données expérimentales suggèrent que l’oubli observé peut être compris comme le résultat d’une interférence proactive, autrement dit d’une influence de la mémoire à long terme sur la mémoire à court terme (voir Gaonac’h & Larigauderie, 2000, pour une discussion de ces travaux).


À lire :

Brown, J. (1958). Some tests of the decay theory of immediate memory. Quarterly Journal of Experimental Psychology, 10(1), 12–21. doi:10.1080/17470215808416249

Gaonac’h, D., & Larigauderie, P. (2000). Mémoire de travail et fonctionnement cognitif. Paris : Armand Colin.

Peterson, L., & Peterson, M. J. (1959). Short-term retention of individual verbal items. Journal of Experimental Psychology, 58(3), 193–198. doi:10.1037/h0049234