Théorie de l'activation associative

Associative-activation theory

Théorie proposée pour expliquer les faux souvenirs associatifs et spontanés, et leur développement chez l'enfant, comme ceux observés dans le paradigme DRM. Les mots que les personnes mémorisent activent dans leur mémoire sémantique les concepts correspondants. Cette activation se répand ensuite à d'autres concepts environnants qui leur sont associés. Des mots non étudiés peuvent donc ensuite être rappelés ou reconnus à tort parce qu'ils correspondent à des concepts associés aux mots étudiés et activés par eux.


En savoir plus :

Chez l'enfant, l'augmentation des faux souvenirs associatifs et spontanés avec l'âge s'expliquerait ainsi par le développement de leur base de connaissances et par l'accès et l'activation de plus en plus automatique des associations entre concepts.


À lire :

Howe, M. L., Wimmer, M. C., Gagnon, N., & Plumpton, S. (2009). An associative-activation theory of children’s and adults’ memory illusions. Journal of Memory and Language, 60(2), 229‑251. doi:10.1016/j.jml.2008.10.00


Voir aussi :

Paradigme DRM