Théorie du double codage

Dual coding theory

Théorie proposée par Paivio selon laquelle des stimuli peuvent être codés de façon imagée ou verbale ou les deux à la fois selon leur nature.

En savoir plus :

Issue des travaux du psychologue canadien Paivio dans les années 60, la théorie du double codage estime que le code imagé est d'autant plus utilisé que le sujet doit traiter des éléments concrets. Le code verbal, certes moins dépendant du caractère concret ou non d'un situation, est efficace dans le traitement des situations abstraites.

Paivio a d'abord montré que les mots concrets ont une plus grande probabilité de susciter une image mentale que les mots abstraits, ce qui a permis d'établir des normes d'imagerie pour les mots. Lorsque des sujets doivent mémoriser des mots, il apparaît que le rappel est meilleur pour les mots concrets (à forte imagerie) que pour les mots abstraits (à faible imagerie). L'interprétation qui a été faite de ce résultat est de supposer que les mots concrets ont subi un double codage (imagé et verbal) qui facilite le rappel comparativement aux mots abstraits qui n'ont été codés que verbalement.

Les expérimentations comparant la mémorisation des images par rapport à la mémoire des mots apportent des preuves supplémentaires en faveur de la théorie. Dans une expérience de Ducharme et Fraisse de 1965, les auteurs ont comparé les conditions suivantes : présentation de dessins, présentation de dessins + dénomination, présentation de mots. La mémoire des sujets dans les conditions dessins + dénomination et dessins seuls est équivalente mais supérieure à la situation mots seuls. Les dessins suscitent donc les mots et sont codés de façon imagée et verbale.

On peut donc penser que les images ont la plus forte probabilité d'être codées doublement, suivies des mots concrets alors que les mots abstraits seraient codés que de façon verbale.


À lire :

Ducharme, R., & Fraisse, P. (1965). Etude genetique de la memorisation de mots et d’images. Canadian Journal of Psychology/Revue Canadienne de Psychologie, 19(3), 253–261. http://doi.org/10.1037/h0082907

Paivio, A. (1969). Mental imagery in associative learning and memory. Psychological Review, 76(3), 241‑263. http://doi.org/10.1037/h0027272


Voir aussi :

Disponibilité contextuelle