Transfert inconscient

Unconscious transference

Dans le cas des témoignages oculaires, erreur de la mémoire se manifestant par une confusion entre l'auteur d'un crime et une autre personne innocente, personne que le témoin a pu croiser à un autre moment où dans un contexte différent.


En savoir plus :

Dans la recherche de Ross et al. (1994), des sujets visionnaient un film relatant un vol. Dans le film vu par les sujets du groupe expérimental, un témoin innocent était présent ce qui n'était pas le cas dans le film visionné par le groupe contrôle.

Lorsqu'il a été demandé à tous les sujets de reconnaître le coupable parmi plusieurs individus (l'auteur du vol n'était pas présenté), les sujets du groupe expérimental ont identifié plus souvent le témoin innocent comme étant le coupable que le groupe contrôle.

Plusieurs hypothèses veulent expliquer le transfert inconscient (Ross et al, 1994). Pour l'hypothèse du traitement automatique, le témoin pourrait se baser sur un simple sentiment de familiarité pour désigner le coupable car il lui manque les informations sur la source, nécessaires pour distinguer le coupable de l'innocent.

Selon l'hypothèse des erreurs d'attributions de la source , le témoin se souvient bien avoir vu le coupable et un innocent mais il les confond (Loftus, 1976). L'erreur s'effectue donc au moment de la récupération.

Enfin, selon l'hypothèse de l'inférence consciente (Ross et al., 1994), le témoin pourrait inférer consciemment au moment de l'encodage que l'innocent et le coupable sont la même personne.


À lire :

Ross, D.R., Ceci, S. J., Dunning, D., Toglia, M.P. (1994). Unconscious transference and mistake identity : When a witness misidentifies a familiar with innocent person,

Journal of Applied Psychology79, 918-930.




Voir aussi :

Faux souvenir